Luz – N’ayez pas peur, petits enfants…

Message de la Très Sainte Vierge Marie à Lumière de María de Bonilla le 6er juin 2024:

Enfants bien-aimés de mon Cœur Immaculé, je vous aime et vous bénis. Je vous offre mon sein afin que vous puissiez y trouver refuge et que vous puissiez ensuite travailler et agir avec amour envers mon Divin Fils avant tout et avec amour envers vos semblables. En ce moment, l’homme est très confus et suit différents chemins qui ne mènent pas à la vie éternelle ; et l'égoïsme de l'homme a envahi la création, il a envahi ses pensées mêmes et le dévaste. En ce moment, avec douleur dans mon Cœur Immaculé, je dois vous dire que je vois mes enfants vivre dans une cruauté constante, dans une agression constante. Ils sont blessants parce qu’ils se sont dépouillés d’amour, et en se dépouillant d’amour, ils sont devenus déshumanisés.

Mes petits enfants, recommencez à reconnaître mon Divin Fils comme votre Seigneur et votre Dieu. (cf. Phil. 2:9-11), parce qu'au milieu des épreuves que vit cette génération, vous direz plus tard : « Ce que nous avons vécu à cette époque n'était rien comparé à ce que nous vivons en ce moment », pour ce qui arrive à l'humanité, tant du point de vue des forces de la nature et de l'homme lui-même, est une souffrance extrêmement grande. Vous vivez un moment qui n’est pas qu’un moment, ce qui signifie que vous vivez dans une époque précédant les grandes batailles que toute l’humanité subira. 

Mes enfants, le climat a changé sur toute la terre. Les récoltes seront perdues à cause de la chaleur suffocante et les fortes pluies ruineront également les récoltes. Ainsi, une grande famine se répand sur terre ; mais ne perdez pas la foi, car les grandes nations qui vivent dans l'opulence tomberont dans la pauvreté, et les nations qui vivent dans la pauvreté auront de la nourriture après la grande épreuve. Petits enfants, les grandes villes seront inondées, inondées par l'eau bien plus qu'elles ne le sont actuellement, et la misère prendra le dessus sur l'humanité. C'est pourquoi Je vous préviens, petits enfants, car des signaux sont donnés, à chaque instant, pour que vous n'ignoriez pas les signes des temps. Mes petits enfants, vous ne devez pas attendre pour prier, pour réparer, pour vous repentir des péchés que vous avez commis dans le passé, dont vous avez conscience et par lesquels vous êtes mortifiés. Demande pardon maintenant (cf. Ps. 50) et revenons au sacrement de réconciliation !

Je sais que vous ressentez de la douleur à cause de l’oppression et que vous ressentez de la douleur à cause de tout ce qui se passe en ce moment. Mais considérez, petits enfants, que si vous vous donnez l'occasion d'aller au sacrement de confession, vous recevrez la grande opportunité, la grande bénédiction du pardon de vos péchés. Et si vous avez la ferme résolution de ne pas commettre le même péché ou de recommencer à pécher, et si vous ressentez de la douleur pour ce que vous avez confessé, Mes petits enfants, vous verrez l'assistance divine devant vous dans les moments les plus cruciaux de la douleur de l'humanité. et la souffrance; car vous n'avancerez pas seuls, comme vous n'avez pas été seuls, petits enfants. C’est ce ciel qui dirigera son peuple et lui donnera la nourriture nécessaire pour lui fournir la force spirituelle de ne pas tomber dans l’horreur et la peur.

Enfants bien-aimés, préparez-vous à avoir un cœur sincère, humble, aimant et charitable, car au fond de l'amour en chacun de vous réside l'amour de mon Divin Fils. Je viens avec ma maternité pour vous aider et pour que vous soyez prêts, mes petits enfants, à affronter tout ce qui est à venir. Soyez amour comme mon Fils est amour. Aimez-vous et pardonnez-vous les uns les autres (cf. I Pierre 4:8). Me voici devant vous, mes petits enfants, vous offrant mon sein, afin que vous puissiez travailler et agir selon la manière dont Dieu lui-même veut que vous travailliez et agissiez. Je vous bénis, enfants bien-aimés de mon Cœur Immaculé. Restez dans la paix divine et gardez à l'esprit que cette Mère est avec vous. N'ayez crainte, petits enfants, je suis votre Mère ! Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Restez dans la paix de mon Divin Fils.

Mère Marie

Je vous salue Marie très pure, conçue sans péché

Je vous salue Marie très pure, conçue sans péché

Je vous salue Marie très pure, conçue sans péché

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Lumière de María de Bonilla.